Un premier décès reconnu dû aux radiations — Fukushima

Claudine Rigal
Septembre 8, 2018

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Japon a annoncé pour la première fois qu'un employé travaillant à la centrale de Fukushima était mort après y avoir été exposé à des radiations, ont rapporté les médias nationaux.

La victime, âgée d'une cinquantaine d'années, a développé un cancer des poumons après avoir participé aux travaux d'urgence à Fukushima entre mars et décembre 2011, après le terrible tsunami qui avait dévasté la centrale le 11 mars 2011. Le Japon a été frappé, le 11 mars 2011, par un puissant séisme de magnitude de 9, déclenchant un tsunami dévastateur qui avait fait 18.000 morts et provoqué à la centrale de Fukushima, opérée par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), la pire catastrophe nucléaire depuis l'accident de Tchernobyl.

Le ministère de la santé, du travail et de la sécurité sociale japonais a déclaré que la famille de cet employé, qui avait travaillé pour différentes centrales nucléaires du pays, recevra des indemnités dont le montant n'a pas été précisé.

L'homme est mort d'un cancer du poumon, diagnostiqué en février 2016.

Des centaines de décès ont été attribués au chaos des évacuations durant la période de crise en 2011 et aux difficultés et au traumatisme endurés par les personnes déplacées, mais le gouvernement nippon a estimé que les radiations n'étaient nullement en cause.

La catastrophe nucléaire de Fukushima a aussi contaminé les sols pour des siècles et a conduit au déplacement de plus de 160.000 habitants de la région.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL