Une complémentaire santé à un euro par jour — Plan pauvreté

Evrard Martin
Septembre 13, 2018

Surtout, cette mesure permettra aux bénéficiaires - surtout des familles monoparentales et des retraités - de réaliser des économies.

Selon le quotidien économique, le gouvernement veut faire disparaître les trois contrats types mis en place avec la réforme de 2015 et la refonte de l'aide à la complémentaire santé (ACS). Féreuze Aziza, membre de France Assos Santé, explique que 30 à 40% des personnes éligibles à l'ACS n'y ont pas recours parce qu'elles ne connaissent pas le dispositif ou en raison des nombreuses démarches administratives à entreprendre.

Les ménages modestes n'ayant pas accès à la CMU-C et qui bénéficient aujourd'hui de la subvention ACS pour les aider à adhérer à une complémentaire santé pourraient désormais avoir directement accès au régime CMU-C, à la condition de s'acquitter d'une contribution financière modérée, rapportent Les Echos. Les futurs bénéficiaires de la CMU élargie devront ainsi avoir des revenus compris entre 730 et 980 euros par mois pour une personne seule (entre 8.810 et 11.776 euros annuels). Cela représenterait au maximum 1 euro par jour.

Cette proposition ferait partie, selon la même source, du plan pauvreté qui dévoilé le 13 septembre et serait inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2019. 5% des Français n'ont pas de complémentaire santé mais chez les plus modestes, ce taux atteint 12%. L'accès aux soins est particulièrement difficile pour les personnes qui ont des faibles ressources.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL