Une "taxe halal" pour financer l'islam — France

Xavier Trudeau
Septembre 10, 2018

Après plusieurs mois de travail et de concertation, Hakim El Karoui, spécialiste de l'histoire de l'islam pour l'Institut Montaigne, s'apprête à remettre au président de la République un rapport d'une centaine de pages qui préconise plusieurs mesures chocs. Il y a donc "de plus en plus d'argent lié à la consommation: le pèlerinage, le halal, le don".

L'idée avait été évoquée à maintes reprises et elle refait surface: instaurer une "taxe halal" pour financer l'islam de France. L'argent prélevé pourrait notamment servir à construire des mosquées, former des cadres religieux et permettre d'éviter les financements opaques. La "taxe halal" serait aussi un bon moyen de renforcer l'apprentissage de l'arabe à l'école car le nombre d'élèves qui l'apprennent dans les mosquées ne cessent d'augmenter.

Ce rapport sera-t-il la pièce fondatrice d'un islam de France?

La quasi-totalité des réponses sur Internet aux questions religieuses est fournie par des prédicateurs proches des salafistes, s'inquiète M. El Karoui, qui pointe aussi le développement de sites communautaires, d'hébergement ou de covoiturage "halal".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL