Victime de harcèlement, le rappeur porte plainte — Rohff

Pierre Vaugeois
Сентября 7, 2018

Adepte des clashs entre rappeurs via les réseaux sociaux et capable de méchants coups de sang, il a, cette fois-ci, décidé de s'en remettre à la police.

"Cela fait un an et demi qu'il est harcelé par une femme qu'il ne connaît pas, a-t-elle détaillé".

Rohff, Housni Mkouboi de son vrai nom, attend par ailleurs actuellement son procès en appel, après avoir été condamné fin 2017 à cinq ans de prison pour des violences aggravées commises en 2014 dans la boutique parisienne du rappeur Booba. Ils auraient été décrits comme "incompréhensibles" par un proche de Rohff. Pendant ce laps de temps, elle a posté 3.000 commentaires sur son compte Instagram, des messages complètement incohérents.

Jointe par le magazine, l'avocate de Rohff, maître Malika Ibazatene, a expliqué que cette femme souffrirait certainement de troubles psychiatriques: "Manifestement, elle ne va pas bien".

Mais l'affaire a pris une toute autre tournure lorsque la harceleuse a découvert l'adresse du chanteur: "Elle a réussi à trouver son adresse, elle lui a volé du courrier et a obtenu son numéro de téléphone, elle l'a appelé plusieurs fois sur son portable et elle a fini par sonner chez lui". Selon Le Point, elle se serait rendue au domicile de Rohff, aurait subtilisé son courrier et se serait saisie d'une facture de téléphone sur laquelle figurait la ligne directe de l'artiste. "Nous souhaitons simplement que cette personne fasse l'objet d'une prise en charge médicale, explique la femme de loi". Il s'agit plus d'une mesure de protection vis-à-vis des enfants de mon client que pour lui-même. "Cette femme est visiblement en souffrance et doit se faire soigner, on ne sait pas quel comportement elle pourrait avoir avec des enfants". Elle s'est quand même rendue devant chez lui à plusieurs reprises avant de frapper à la porte.

D'autres rapports

Discuter de cet article