Victoire de Dovizioso à Misano — MotoGP

Solenn Plantier
Septembre 13, 2018

L'Italien Andrea Dovizioso (Ducati) a réussi hier vendredi le meilleur temps des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Saint-Marin, catégorie MotoGP, qui se disputera dimanche sur le circuit de Misano (Italie).

"Je suis content, j'ai tout fait parfaitement et c'était la seule manière de gagner, car Jorge était très fort", a souligné "Dovi".

Son avance sur son premier poursuivant augmente en effet de huit unités puisqu'il compte désormais 67 points de plus que Dovizioso, 2e du Championnat du monde l'an passé. "On a fait du bon travail en vue du titre", a résumé le Catalan, sourire aux lèvres.

Derrière lui, Marquez et Lorenzo s'affrontent pour la deuxième place, jusqu'à la fin de course, où Lorenzo se fait piéger dans le virage 15. En revanche, les Yamaha ont confirmé leurs grosses difficultés du moment. L'Espagnol Maverick Vinales, équipier de Rossi, a pris la 5e place derrière son compatriote Alex Rins (Suzuki) et devant un autre pilote espagnol, Dani Pedrosa (Honda).

Rossi, qui estime son déficit actuel à deux dixièmes au tour pour lutter aux premiers postes, court après la victoire depuis 14 mois. Le Français Johann Zarco, 9e sur la grille de départ termine 10e.

"C'est assez dangereux pour lui d'être en piste avec nous", constate néanmoins le Britannique Cal Crutchlow.

"C'était une course difficile aujourd'hui, j'ai tout donné", a souligné le futur pilote KTM.

En Moto2, l'Italien Francesco Bagnaia (Kalex) a réalisé une très bonne opération avec sa pole-position couplée à la contre-performance de son dauphin, le Portugais Miguel Oliveira (KTM), 9e sur la grille. Il a ensuite reçu une suspension pour les deux prochaines courses en Aragon et en Thaïlande.

Trop heureux de donner son avis, Lorenzo a accusé l'Italien de se comporter "comme un petit enfant" et Marquez de trop se soucier de ce que Rossi pensait et disait de lui.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL