Vingt anciens collaborateurs et stagiaires de Jan Fabre l'accusent d'humiliations sexuelles — Harcèlement

Pierre Vaugeois
Septembre 14, 2018

"Nous allons enquêter sur de possibles faits de violence, harcèlement et harcèlement sexuel sur le lieu de travail ", a déclaré Pieter Wyckaert à la chaîne VRT. Ce porte-parole de l'Auditorat du travail d'Anvers a souligné qu'il était prématuré d'envisager d'entendre Jan Fabre.

"Nous allons d'abord faire procéder à une analyse approfondie de la lettre ouverte et identifier d'éventuelles victimes", a-t-il ajouté. Certains danseurs se sont vus offrir de grosses sommes d'argent après les séances.

Fabre est également accusé d'humilier les femmes pendant les répétitions avec des " critiques douloureuses et souvent ouvertement sexistes ".

Fabre et sa société, Troubleyn, nient les accusations sur le site de rekto: verso: " Nous ne forçons personne à faire des choses qu'il ou elle considère comme inappropriées ".

Dans un communiqué, il affirme " n'avoir jamais eu l'intention d'intimider ou de blesser psychologiquement ou sexuellement des gens ". L'artiste se dit désemparé et regrette la tempête médiatique autour de cette affaire sans qu'il puisse correctement se défendre.

À la fois chorégraphe, plasticien et metteur en scène, Jan Fabre est connu pour ses spectacles abordant ouvertement la sexualité. Artiste associé au Festival d'Avignon en 2005, il y avait fait scandale avec L'histoire des larmes.

Il a la possibilité d'intenter une action civile mais aussi des poursuites pénales devant le tribunal de police ou le tribunal correctionnel.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL