118 morts, dont trois enfants | Afrique — Ebola en RDC

Evrard Martin
Octobre 13, 2018

Elle a atteint le cap des 130 décès, selon le dernier décompte officiel.

Au total, l'épidémie a tué 83 personnes parmi les cas confirmés, plus 35 parmi les " cas probables", la plupart des personnes étant mortes avant le début des prélèvements et le signalement de l'épidémie le 1 août. Sur les 170 confirmés, 95 sont décédés et 54 sont guéris.

La représentante du secrétaire général des nations unies en RDC Leila Zerrougui a signalé ce vendredi 13 octobre 2018 qu'un employé des nations unies à Beni (Nord-Kivu), a été testé positif à Ebola.

L'actuelle épidémie touche les territoires de Beni et Lubero (Nord-Kivu) et trois localités dans la province voisine de l'Ituri.

La même source précise que le nombre des cas rapportés dans la ville de Beni pourrait dépasser celui de Mabalako, l'épicentre de cette épidémie. 72 cas ont été recensés dans la ville de Beni en proie depuis quelques mois aux attaques des présumés rebelles ougandais des forces démocratiques alliées (ADF).

"Il s'agit de l'une des mesures prises par " les autorités urbaines " de Beni après les " nombreuses agressions des équipes de la riposte " et le " non-respect des mesures de prévention ".

Les guérisseurs et "tradipraticiens" devront "référer tout cas suspect au Centre de Traitement d'Ebola (CTE) sous peine de voir leur centre être fermé et d'être interdit de pratiquer toute forme de médecine".

La semaine dernière, deux agents de la croix -rouges congolaise ont été "grièvement blessés" dans une agression survenue lors d'un enterrement "sécurisé". Enfin, les autorités ont proclamé " l'interdiction de délibérément garder un cas suspect et l'empêcher de se rendre au CTE sous peine d'être sanctionné pénalement ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL