420 gourdes comme salaire minimum pour les ouvriers — Haïti-Économie

Xavier Trudeau
Octobre 9, 2018

L'arrêté datant du 8 octobre 2018 augmente le salaire minimum des ouvriers de 70 gourdes.

Pour le segment A (Banques, Producteurs privés d'électricité, Supermarchés, Maisons de transfert, Télécommunications, Commerce Import-Export, Magasin de matériels informatiques, Hôtels avec 4 hibiscus et plus, ...), le salaire minimum est fixé à 500 gourdes.

Dans le segment E le salaire minimum pour huit heures de travail par jour est fixé à 215 gourdes pour le personnel de service à domicile (gens de maison).

Pour les entreprises faisant partie du segment A, entreprises en croissance et relativement stables, le salaire minimum est passé de 400 à 500 gourdes, soit une augmentation de 25%. L'homme d'affaires Réginald Boulos avait proposé que le salaire minimum soit fixé, au moins, à 585 gourdes dans le secteur de la sous-traitance.

Aussi, faut-il rappeler que les ouvriers n'ont pas cessé de réclamer, depuis plus d'un an, un salaire minimum de mille gourdes. "Sinon, on va maintenir la mobilisation pour l'étendre sur tout le territoire", a annoncé Fignolé Saint-Cyr, l'un des responsables de la Centrale autonome des travailleurs haïtiens.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL