80 jours d'attente pour un ophtalmo — Rendez-vous médicaux

Evrard Martin
Octobre 11, 2018

Les médecins généralistes affichent des délais d'attente plus courts. En particulier lorsqu'il s'agit d'un spécialiste, comme un dermatologue ou un cardiologue.

" Pour le médecin généraliste, par exemple, six jours s'écoulent en moyenne entre la prise de contact et le rendez-vous, tous motifs de demande confondus (symptômes, suivi régulier, renouvellement d'une ordonnance.) et dans la moitié des cas (49 %), le rendez-vous est même obtenu en deux jours", relève l'enquête sur les délais d'attente en matière d'accès aux soins réalisée par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques du ministère de la Santé (DREES), auprès de 40.000 personnes. Ces spécialités médicales sont celles pour lesquelles les délais d'attente avant d'obtenir une consultation sont les plus longs. Ils atteignent souvent plus de deux mois.

On trouve les délais d'attente moyens les plus longs en ophtalmologie (80 jours), dermatologie (61 jours), cardiologie (50 jours), gynécologie (1 mois et demi) et rhumatologie (1 mois et demi).

Les Français sont globalement satisfaits des délais entre la date de prise de contact et la date de rendez-vous, sauf pour certaines spécialités. De façon générale, quel que soit le professionnel concerné, les délais sont plus courts quand la demande de rendez-vous fait suite à l'apparition ou l'aggravation de symptômes.

Chez le médecin généraliste cette nuance est également observée. Mais avec des délais bien inférieurs en moyenne.

"Ces moyennes masquent toutefois d'importantes différences", précise la Drees, qui met en avant les délais médians: un rendez-vous sur deux est obtenu dans les 2 jours chez le généraliste, dans les 17 jours chez le dentiste et dans les 32 jours chez le gynécologue.

Il existe par ailleurs des inégalités territoriales.

Dans les zones où le nombre de médecin est faible, ces délais sont toutefois bien plus longs.

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer les échecs de prise de rendez-vous médical. "Le professionnel était injoignable ou absent au moment de la prise de rendez-vous (22% des cas), il ne proposait pas de créneaux horaires possibles pour le patient (15%) ou il ne prenait plus de nouveaux patients (14%)", indiquent les résultats de l'enquête.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL