Afghanistan: les élections repoussées d'une semaine à Kandahar après l'a

Claudine Rigal
Octobre 21, 2018

Cette attaque a été revendiquée par les talibans qui se sont fendus de plusieurs messages ces derniers jours pour inciter la population à s'abstenir de voter pour inciter les mollahs et les enseignants à s'opposer au scrutin.

Malgré la diffusion d'informations contradictoires voulant qu'il ait été blessé lors de la fusillade, le commandant des forces de l'OTAN en Afghanistan est indemne, a précisé le colonel Knut Peters, porte-parole de l'OTAN, mais au moins trois Américains auraient été blessés lors de la fusillade.

"Deux Américains ont été blessés dans un échange de coups de feu".

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a estimé vendredi que l'assassinat du général Abdul Raziq, l'un des responsables de sécurité les plus puissants d'Afghanistan, ne changerait rien à la situation sécuritaire dans la province de Kandahar (sud) dont avait la charge.

Selon le centre de soutien aux médias en Afghanistan, un journaliste aurait également été tué lors de la fusillade.

Un responsable de l'hôpital de Kandahar cité par l'AFP a déclaré que plusieurs hauts responsables avaient été admis aux urgences de son hôpital, sans donner davantage de détails.

La mort du controversé mais respecté général Raziq pourrait dissuader encore plus d'électeurs de se présenter dans les plus de 5.000 bureaux de vote du pays, malgré la présence de 54.000 membres des forces de sécurité pour assurer leur protection.

Les autorités afghanes ont décidé de repousser d'une semaine les élections législatives prévues samedi dans la province de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, après une attaque des talibans jeudi qui décimé l'état-major sécuritaire provincial.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL