Après May, c'est Juncker qui danse (vidéo)

Claudine Rigal
Octobre 9, 2018

Une chorégraphie qui ressemble à s'y méprendre, pas pour pas, à la danse esquissée par la Première ministre britannique, Theresa May, lors de son entrée au congrès des conservateurs le 3 octobre dernier. Pourtant, ce choix du président de la Commission européenne n'est pas resté sans critique.

Peut-être inspiré par les mouvements de Theresa May sur la chanson Dancing Queen du groupe ABBA, Jean-Claude Juncker a décidé lui-aussi faire une petite danse devant le public qui attendait son discours à l'occasion de la Semaine européenne des régions et des villes à Bruxelles.

Dans une semaine, un sommet décisif sur le Brexit doit avoir lieu et le président de la commission européenne a décidé de donner le ton: tout ne sera pas fait pour faciliter les Britanniques. Cela n'a visé personne.

Désireuse d'effacer le souvenir de son discours cauchemardesque de 2017, interrompu par des quintes de toux et l'effondrement d'une partie du décor, Theresa May s'était en effet déhanchée sur Dancing Queen, tube du groupe suédois Abba, à son arrivée à la tribune du palais des congrès de Birmingham (centre de l'Angleterre).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL