Boeing : La compagnie aérienne Primera Air cesse ses activités

Xavier Trudeau
Octobre 5, 2018

Primera Air proposait des vols low cost vers l'Amérique du Nord à partir de 149 euros depuis Paris mais aussi très récemment depuis Francfort et Madrid, liaisons qui venaient d'ouvrir en septembre 2018, quelques semaines avant que la compagnie ne mette la clé sous la porte. "En ce triste jour, nous vous disons au revoir à tous" annonce laconiquement la compagnie danoise sur son site web. Et pour cause, Primera Air a rendu le bilan ce 2 octobre: "Incapables de trouver un accord financier avec notre banque, nous n'avons pas d'autre choix que de nous déclarer en faillite", a indiqué le conseil d'administration. Mais en mai dernier, elle avait tenté de se positionner sur les vols long-courrier low-cost en proposant des Paris-New York à 99 euros l'aller. Cet été, des liaisons Paris-Boston et Paris-Toronto étaient proposées aux passagers. Elle opérait également des vols au départ de Londres Stansted vers Washington et New York. Cette faillite n'est sans doute pas étrangère à la hausse des prix du pétrole, même si la compagnie la justifie avant tout par un retard des livraisons de ses Airbus, des ultra-modernes A321neo. La compagnie n'a rien précisé sur les possibilités de remboursement des billets des passagers.

Créée en 2003, la compagnie nordique était à l'origine une compagnie charter qui s'est lancée depuis peu vers le marché transatlantique à bas prix, un créneau où beaucoup de compagnies se sont cassé les dents.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL