Carrefour: Après les coûts, le marché veut du concret sur les ventes

Xavier Trudeau
Octobre 18, 2018

Les investisseurs attendent maintenant du concret sur l'inversion de la courbe du chiffre d'affaires dans les hypers en France. En revanche, le principal indicateur de la santé du secteur, la croissance des ventes à magasins comparables, hors taux de change, essence et effets calendaires, a atteint 2,1% après + 0,9% au deuxième trimestre.

Dans un communiqué de presse publié hier soir après clôture de la Bourse de Paris, le numéro 2 mondial de la grande distribution a annoncé une baisse de 2,8 % de son chiffre d'affaires pour le troisième trimestre, en données publiées.

Ailleurs en Europe, on observe une croissance en Pologne et en Roumanie, mais un recul en Espagne (-2,7%) et en Italie (-4,4%).

Tous les formats se sont améliorés dans l'Hexagone et les performances commerciales ont été "plus proches des tendances du marché " grâce à l'alimentaire qui signe sa meilleure performance depuis début 2015, tandis que le non-alimentaire est resté mal orienté après une mauvaise rentrée des classes.

Carrefour, qui a enclenché des baisses de prix dans ses supermarchés français au premier semestre, a "poursuivi ses investissements commerciaux " au troisième trimestre.

"Les chiffres sont moins encourageants en Espagne et en Italie, ou le retailer recule respectivement de 2,7% et de 4,4%". Pour rappel, c'est Gérard Lavinay, bien connu chez nous pour avoir dirigé les opérations belges, qui fut nommé.

A données comparables, en Amérique latine, Carrefour a vu la croissance des ventes s'accélérer à 9,7%, contre 6,4% au premier semestre, avec une expansion de 5,1% au Brésil et de 28,6% en Argentine, dans un contexte macro-économique certes particulier puisque le pays est désormais considéré en hyperinflation (seuil de 100% d'inflation cumulée sur trois ans dépassé). Au Brésil, Carrefour affiche une forte croissance de +5,1% en comparable.

Cela permet d'ailleurs à Carrefour de faire preuve d'optimisme pour l'avenir et de confirmer ses objectifs annuels.

Au cours des prochains trimestres, Carrefour poursuivra la mise en œuvre du plan de transformation à un rythme soutenu, avec notamment de nouvelles avancées dans l'offre omnicanale (drives, drives piétons et finalisation de la mise en place de sites e-commerce uniques), l'accélération de la refonte de la proposition commerciale en magasin et le renforcement de l'efficacité opérationnelle (coûts, investissements et stocks).

" Fort des progrès qu'il a réalisés en matière de sélectivité et productivité des investissements, le groupe est en mesure de déployer son programme d'investissements avec une enveloppe contenue, estimée entre 1,7 et 1,8 Md€ en 2018 " conclut Carrefour.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL