Cavale de Redoine Faïd : 3 complices présumés mis en examen

Claudine Rigal
Octobre 8, 2018

Réincarcéré la semaine dernière dans le Pas-de-Calais après trois mois de cavale, le braqueur Redoine Faïd a indiqué qu'il entamait une grève de la faim, font savoir lundi Le Figaro et La Voix du Nord. Il dénonce l'incarcération de sa logeuse et de sa famille.

Quatre jours après son incarcération, Redoine Faïd fait déjà parler de lui.

Parmi ces trois nouveaux mis en examen figure une jeune femme, suspectée d'avoir logé le braqueur multirécidiviste, qui s'était évadé de la prison de Réau (Seine-et-Marne) le 1er juillet par hélicoptère avant d'être arrêté le 3 octobre.

Visés par un mandat d'arrêt, son frère et ses neveux ont été mis en examen pour la quasi-totalité des faits reprochés à Redoine Faïd, et le premier a été placé en détention provisoire. L'homme le plus recherché de France pendant trois mois a été interpellé mercredi au petit matin dans un appartement de sa ville natale de Creil.

Son frère Rachid a quant à lui été placé en détention provisoire à Fleury-Mérogis (Essonne) et ses deux neveux, Liazid F.et Ishaac H., à Bois d'Arcy (Yvelines) et Meaux (Seine-et-Marne). "La prison n'est pas pour eux", écrit-il selon une source proche du dossier contactée par franceinfo.

Selon une source proche de l'enquête, elle était la petite amie du neveu de Faïd interpellé en même temps qu'elle.

Redoine Faïd, qui est incarcéré à la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), l'une des plus sécurisées de France, a entamé cette grève de la faim au moment du déjeuner, ce lundi midi. A Vendin-le-Vieil, l'individu a été placé à l'isolement, menotté et est surveillé dans le moindre de ses déplacements, toujours accompagné de plusieurs personnels.

Redoine Faïd avait déjà séjourné un mois à Vendin-le-Vieil en 2017 à l'occasion de son procès pour une précédente évasion: en avril 2013, il avait quitté la prison de Sequedin à l'aide d'explosifs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL