Chiens et maîtres défilent à Londres contre le Brexit — Ouaférendum

Claudine Rigal
Octobre 10, 2018

Corgis, chihuahuas, huskies ou boxers: des centaines de chiens de toutes races et leurs maîtres ont défilé dimanche à Londres pour réclamer un nouveau vote sur le Brexit lors d'une marche rythmée par les aboiements et baptisée "ouaférendum".

Nous voulons créer le plus grand aboiement du mondeem> "
Nous voulons créer le plus grand aboiement du monde",
a expliqué dans un communiqué l'auteur de l'initiative, Daniel Elkan, capitalisant sur l'amour immodéré des Britanniques pour leurs animaux domestiques afin de tenter de bloquer le Brexit.

Pourquoi défiler avec des chiens? "C'est un truc typiquement britannique".

Parmi les manifestants, il y avait des propriétaires canins anonymes, mais également quelques figures connues sur le plan local, comme la parlementaire Stella Creasy, l'écrivain et politicien Alastair Campbell, qui était accompagné de son chiot Cavalier King Charles Spaniel de 5 mois, ainsi que l'acteur de télévision Peter Egan, qui a 5 chiens provenant de refuges. "Cette journée montre que tout le monde n'est pas uni derrière une même vision du Brexit ".

Cette manifestation permet de parler d'un sujet grave d'une manière décontractée et amusante.

Bien qu'elle ait été fermement rejetée par le gouvernement de la Première ministre, Theresa May, cette proposition connaît un succès grandissant auprès de nombreux Britanniques, inquiets des conséquences du Brexit, prévu le 29 mars prochain.

" Par les chiens, pour les humains ", c'est le slogan de la manifestation initiée par Daniel Elkan, défenseur des animaux et opposant au Brexit. Elle est venue défiler avec Billy, un beagle de trois ans affublé d'un drapeau européen.

Lorsqu'on sait que 45% des foyers britanniques ont au moins un animal de compagnie et que 250 000 chiens et chats passent leurs vacances chaque année sur le continent européen, on comprend mieux l'inquiétude des propriétaires de poilus quant aux passeports européens de leurs amis à quatre pattes. Dans le cortège, certains n'ont pas hésité à se déguiser eux-mêmes en chiens, à l'aide de manteaux à poils et de maquillage.

A la fin de la manifestation, Downing Street a reçu une pétition signée par l'ensemble des participants pour appeler à un nouveau référendum.

" Nous savons que le Brexit sera désastreux pour les humains mais il pourrait s'avérer tout aussi nocif pour nos animaux de compagnie", a souligné un des organisateurs du ouaférendum, Dominic Dyer.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL