Demande de libération de Jonathann Daval, meurtrier présumé — Alexia Daval

Evrard Martin
Octobre 4, 2018

"Nous prenons l'initiative de crever l'abcès, indique dans Le Parisien maître Portejoie et Stéphanie et Grégory Gay se réservent la possibilité d'un dépôt de plainte pour dénonciation calomnieuse car ils ont découvert que le suspect présumé avait livré cinq versions".

Et d'ajouter: "La position de Jonathann Daval est de dire: je n'ai pas commis les faits que l'on me reproche, je ne suis pas l'auteur du meurtre d'Alexia et je conteste les faits". Il accuse désormais son beau-frère d'avoir tué la jeune femme alors qu'elle faisait une violente crise lors d'un repas de famille. Aujourd'hui, et en vertu de cette dernière ligne de défense, c'est donc assez logiquement que ses avocats vont demander la remise en liberté de leur client, en détention provisoire à la maison d'arrêt de Dijon depuis janvier dernier. Il serait, selon Jonathann Daval, celui qui a brûlé le corps d'Alexia. Il a demandé récemment à être confronté à son accusateur. La nouvelle version de Jonathann Daval, (la troisième depuis la disparition d'Alexia Daval) "ne colle pas à l'objectivité du dossier", avait souligné début juillet Me Jean-Marc Florand, avocat de la famille. Mais cette thèse a été reprise en boucle dans la presse. "Je ne critique pas mes confrères de la défense, mais pour nous, le temps du mépris est passé, et le temps de la réaction est arrivé", commente Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat de Grégory Gay. Il l'accuse implicitement d'être responsable de sa crémation. Une version que tous les proches d'Alexia Daval ont niée farouchement. "Ni de dire que Jonathan Daval était capable d'accès de violence". Tel est le résultat de la toute première expertise, effectuée le 29 mai.

Un jugement confirmé par l'analyse d'un psychiatre, à qui Jonathann avait affirmé que "quelqu'un parmi les quatre personnes" l'avait étranglée, tout en se refusant de le nommer pour le protéger. Pour le médecin, le suspect est " dangereux sur le plan criminologique ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL