Face aux accusations de viol, le malaise des sponsors — Cristiano Ronaldo

Solenn Plantier
Octobre 8, 2018

Rien, définitivement rien n'arrête Cristiano Ronaldo. Encore auteur d'une frappe repoussée du pied par Scuffet (73e), il va à nouveau s'éclipser puisqu'il ne jouera pas avec le Portugal pendant la trêve internationale, une abstention sans lien officiel avec la procédure relancée par la plainte d'une Américaine de 34 ans l'accusant de l'avoir sodomisée de force dans une chambre d'hôtel de Vegas en 2009. Alors que la Juventus, où évolue CR7 depuis cet été, a immédiatement apporté son soutien au joueur, le club turinois a ainsi vu son titre perdre pas moins de 10% de sa valeur, ce vendredi à la bourse de Milan.

Par ailleurs, quelques uns des nombreux sponsors du quintuple Ballon d'Or commencent à prendre leurs distances, ostensiblement. L'éditeur américain Electronic Arts a décidé d'enlever l'image du joueur portugais qui incarnait le jeu FIFA 19 sur son site internet.

Du côté de Nike, qui avait conclu avec Cristiano Ronaldo un contrat "à vie", comme elle l'avait fait avec les basketteurs Michael Jordan et LeBron James, l'heure est également aux mesures de précaution. La marque à la virgule se dit "profondément préoccupée par ces accusations inquiétantes" et assure qu'elle suivra "de près la situation".

Après avoir balayé avec une certaine désinvolture des "fake news" dans une vidéo Instagram en début de semaine, l'ancien Madrilène a publié mercredi sur les réseaux sociaux un bref communiqué dans lequel il dément "vigoureusement" les accusations le visant et qualifie le viol de "crime abominable". Une vidéo de l'entraînement montrant l'attaquant de 33 ans exulter après un but et titrée "Ronaldo trouve la cible" n'a pas été mieux accueillie. Nous surveillons la situation de près " ont admis les voix du groupe canadien en référence à l'affaire de viol dont Cristiano Ronaldo est accusé.

"Serein", l'avait décrit son entraîneur, Massimo Allegri, vendredi, serein et concentré il a semblé en effet dans la fraîcheur automnale du Frioul.

Ronaldo était suspendu en Ligue des champions mardi contre les Young Boys de Berne (3-0).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL