Harcèlement sexuel: Google a licencié 48 salariés en 2 ans | Entreprises

Xavier Trudeau
Octobre 27, 2018

Lequel a souligné - dans un document envoyé aux salariés, relayé par l'AFP - que 48 salariés avaient été licenciés au cours des deux dernières années pour harcèlement sexuel, dont 13 hauts dirigeants.

Le dirigeant assure qu'aucun de ces salariés n'a reçu d'indemnités de départ, mais le New York Times affirme dans une enquête jeudi que Google a passé sous silence plusieurs cas de harcèlement concernant de hauts responsables dont Andy Rubin, créateur du système d'exploitation mobile Android. L'enquête du New York Times est "difficile à lire", a reconnu Sundar Pichai, qui explique que ces dernières années, Google a "effectué beaucoup de changements, et a adopté une ligne dure sur des comportements inappropriés de personnes occupant des postes d'autorité". Le New York Times dit avoir consulté des documents internes, des documents judiciaires et avoir interrogé des sources au sein du géant technologique. Poussé vers la sortie pour avoir forcé une employée à lui prodiguer une fellation en 2013, ce dernier aurait reçu la somme de 90 millions de dollars (79 millions d'euros) lors de son départ en 2014. Dans un mail adressé aux salariés, rapporté par Buzzfeed, Sundar Pichai et Eileen Naughton, la vice-présidente en charge de ressources humaines, ont rappelé "qu'il y aurait des conséquences graves pour toute personne se comportant de manière inappropriée". C'est la conclusion d'une enquête du New York Times , publiée jeudi.

Andy Rubin a aussi fondé l'entreprise Essential, qui fabrique des smartphones, tandis qu'Android équipe aujourd'hui environ 85% des smartphones vendus à travers le monde. Le porte-parole appuie son propos en indiquant que les relations qu'a eu Rubin chez Google étaient toutes consenties.

"Toute relation que Sundar Rubin a eue pendant qu'il était chez Google était consentie et ne concernait personne sous ses ordres directs. À sa connaissance, à ce moment-là, aucune règle interne n'interdisait de liaisons entre employés ". Google a aussi ouvert en interne, en 2015 selon Pichai, une ligne téléphonique permettant aux salariés de rapporter tout comportement inapproprié d'un manager, auquel ils ont assisté ou dont ils ont été la victime.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL