Hollande candidat PS en 2022? "Plausible" regrette Maurel

Claudine Rigal
Octobre 15, 2018

Il part, d'ailleurs, "sans colère et sans ressentiments envers les camarades landais, qui mènent une vraie politique de gauche", et espère que des ponts seront toujours possibles entre le PS et le futur parti que formeront Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, "qui portera les valeurs de la République, de l'écologie et du socialisme". Nous ne l'avons jamais été, nous ne le serons jamais.

Dans son discours, Olivier Faure a dit son souhait de continuer sur la voie des socialistes, "qui n'est pas celle de la surenchère". Un moment de gêne qui fait écho aux propos "cash" tenus il y a peu par Olivier Faure dans Le Monde. "Parce que la surenchère, c'est toujours le chemin le plus court pour passer des causes communes aux illusions perdues" -une allusion évidente au nom du club créé par le courant d'Emmanuel Maurel avec le MRC, "Nos causes communes".

"C'est une clarification qui est nécessaire et ceux qui prennent la responsabilité (de la scission) ont au moins ce mérite", a jugé pour sa part l'ancien ministre socialiste Stéphane Le Foll sur France 2.

Sénatrice de Paris depuis 2011, Marie-Noëlle Lienemann, 67 ans, a été à deux reprises secrétaire d'Etat ou ministre déléguée au Logement, sous Pierre Bérégovoy puis Lionel Jospin. "Elle rompt avec le PS, elle ne rompt pas avec les mandats qu'elle détient par le Parti socialiste". Elle a a été élue sur une liste, la moindre des choses serait qu'elle dise qu'elle quitte le Sénat.

Olivier Faure a également décidé samedi de remanier la direction en y intégrant des représentants des différents courants du PS, une manière pour le parti de "faire bloc" après le départ d'une partie de l'aile gauche, selon son entourage. Le directeur de cabinet d'Olivier Faure, Romain Colas, devient secrétaire national à la communication, en remplacement d'Emmanuel Grégoire devenu le premier adjoint d'Anne Hidalgo.

Le Landais Antoine Parrot, qui avait déjà soutenu la motion d'Emmanuel Maurel lors du choix du nouveau leader du PS, a remis sa démission aux instances nationale et départementale du PS.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL