Il braque sa professeure pour qu'elle le note présent — Créteil

Pierre Vaugeois
Octobre 20, 2018

L'enseignante a déposé plainte pour "menaces avec arme et diffusion d'images", vendredi après-midi, au commissariat de Créteil, accompagnée par sa hiérarchie, a indiqué le rectorat de l'académie à France Bleu Paris.

Filmée jeudi matin, la vidéo a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. L'un d'entre eux a été interpellé dans la commune d'Alfortville et placé en garde à vue.

Un lycéen soupçonné d'avoir braqué une arme factice sur sa professeure, des faits condamnés par les ministres Castaner et Blanquer, était toujours en garde à vue samedi soir à Créteil, tandis qu'un second jeune homme interpellé a lui été remis en liberté. Deux lycéens de 16 ans sont en garde à vue.

La scène aurait été tournée et les faits se seraient déroulés dans une classe du lycée Edouard-Branly de Créteil, selon Le Parisien. L'enseignante, qui ne semble pas apeurée sur les images, fixe l'écran de son ordinateur et échange quelques mots inaudibles avec des élèves.

Le père d'un autre adolescent du même âge, qui est suspecté d'être celui qui brandit l'arme, a accompagné son fils auprès des policiers dans la soirée de vendredi, selon une source proche du dossier. Une arme correspondante à celle introduite dans l'établissement a été retrouvée lors de son interpellation et saisie par les policiers. Les enquêteurs tentent maintenant d'identifier la personne qui a filmé et diffusé la scène sur les réseaux sociaux. "La justice suivra son cours", a assuré à franceinfo Didier Sablic. Des "mesures adaptées seront prises" au niveau disciplinaire, a ajouté le rectorat.

LIRE AUSSI Violence au lycée: l'appel des profs de Gallieni.et après?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL