Indonésie : 5000 personnes sont portées disparues

Claudine Rigal
Octobre 8, 2018

Après le séisme et le tsunami qui ont ravagé l'île indonésienne des Célèbes la semaine dernière, 5000 personnes restent présumées disparues.

Publiée sur son Twitter par Sutopo Purwo Nugroho, chef du département des relations publiques du Conseil national indonésien de gestion des catastrophes, la vidéo de 12 secondes faite à partir de clichés satellitaires montre en accéléré la destruction de centaines maisons entraînées par la boue.

Jusqu'à présent, 1763 corps ont été retrouvés, selon le dernier bilan avancé près d'une semaine après le puissant séisme qui a touché l'île des Célèbes, en Indonésie. Le sol transformé en sables mouvants Petobo est un rassemblement de villages. Dans le vaste complexe résidentiel gouvernemental de Balaroa, où les bâtiments ont été rasés et la terre s'est un temps " liquéfiée", des soldats munis de masques grimpent sur des décombres formant une montagne de boue, de briques et de ciment. Bientôt, les autorités devraient déclarer la zone "cimetière collectif".

L'espoir de retrouver des survivants est quasiment réduit à néant. "Ce serait un miracle de trouver quelqu'un en vie", a déclaré à l'AFP Muhammad Syaugi, chef de l'agence indonésienne de recherches et de secours. Huit jours après, les secours poursuivent leurs recherches.

Des avions de transport Hercules transportant des vivres fournis par l'Australie et les États-Unis ont également atterri à Palu. Les hélicoptères ravitaillent les lieux les plus reculés qui ont été coupés du monde par le désastre.

Un appareil affrété par l'ONG Save the Children et un autre transportant une équipe médicale sud-africaine sont aussi arrivés à Palu.

La Croix-Rouge indonésienne a ouvert des hangars et s'est déployée à travers la région pour distribuer l'aide.

La tâche s'avère toutefois être monumentale, car des dizaines de milliers de personnes touchées par la catastrophe dépendent entièrement de l'aide pour survivre.

La situation est encore plus désespérée dans les endroits reculés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL