L'école 42, fondée par Xavier Niel, mise en demeure par la CNIL

Xavier Trudeau
Octobre 31, 2018

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a reproché ce mardi 30 octobre 2018 à l'école d'informatique 42 de posséder des fiches très détaillées sur l'état de santé et la situation familiale de ses étudiants - des informations jugées "disproportionnées" au regard du simple objectif de suivi pédagogique, selon une décision de mise en demeure publiée au Journal Officiel.

Une vidéosurveillance intrusive et excessive. Rappelons que cette école créée par Xavier Niel en 2013 est ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour permettre aux étudiants de travailler autant qu'ils le désirent. Parcours scolaire d'un nouveau genre où l'autonomie règne, son nom est inspiré de la réponse à la grande question fournie par Douglas Adams dans son guide du voyageur intergalactique.

C'est en février dernier, au cours d'un contrôle effectué en février 2018, que la CNIL a constaté "que des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie", sans que les personnes filmées n'en soient "correctement informées".

L'école 42 digne de " 1984 "? Plus encore, l'accès aux images n'est pas réservé qu'au personnel: tous les étudiants peuvent les voir à partir du réseau intranet de l'école. La commission n'est pas satisfaite de la transparence de l'école concernant ce dispositif de vidéosurveillance envers les personnes le subissant, notamment ses visiteurs. Aucune information relative au traitement des données n'est délivrée aux candidats, ni au moment de leur inscription aux différents tests, ni à l'occasion de leur entrée dans l'école.

L'association 42, qui gère l'école, devra donc se conformer à la décision de la CNIL dans un délai de deux mois.

L'association devra également " fournir une information complète et immédiate à toute personne susceptible d'être filmée par le dispositif ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL