La grosse gueulante d'Olivier Létang — Rennes

Solenn Plantier
Octobre 8, 2018

Après un mercato ambitieux marqué par les arrivées de joueurs comme Hatem Ben Arfa, Clément Grenier ou encore M'Baye Niang, le Stade Rennais avait débuté son exercice 2018-2019 de manière prometteuse, tant dans les intentions de jeu que sur un plan comptable.

En effet, 16ème de Ligue 1 avec 8 points au compteur, qui plus est après 8 journées disputées, le Stade Rennais n'a plus vraiment droit à l'erreur, s'il entend rester à distance raisonnable des équipes du haut de tableau.

Ce jeudi, les hommes de Sabri Lamouchi ont sombré sur la pelouse d'Astana (0-2). Le revers sur le terrain d'Astana (2-0) jeudi a fait sortir Olivier Létang de ses gongs.

"Certains se prennent pour d'autres". Aujourd'hui, ce n'est pas parce qu'on est Rennes et qu'on a fini cinquième du championnat la saison dernière que l'on va gagner des matches sans les jouer. Dimanche (17h), je veux voir des hommes qui vont à la guerre, pas des joueurs de foot. Ce sera un duel entre deux équipes en difficulté. Et si ce discours parait destiné aux joueurs, l'entraîneur Sabri Lamouchi était également visé.

Pour probablement remplacer le technicien de 46 ans "serait une piste de réflexion " si l'on en croit le média.

Dans tous les cas, Lamouchi se retrouve sur la sellette. Et même s'il n'est pas encore acquis que le match de dimanche soit celui de la dernière chance, l'ancien Marseillais va rapidement devoir trouver la solution pour remettre la machine en marche.

En annonçant une sortie médiatique ce dimanche, Létang a quelque peu mis la pression sur Sabri Lamouchi qui pourrait être débarqué en cas de contre-performance. Comprendriez-vous ce choix? N'hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone "Ajouter un commentaire"...

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL