La police turque s'apprête à fouiller le consulat saoudien — Journaliste disparu

Claudine Rigal
Octobre 10, 2018

Selon des sources turques, le journaliste a été tué dans l'enceinte du bâtiment.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a affirmé attendre les résultats de l'enquête pour s'exprimer, a assuré que les entrées et sorties du consulat, ainsi que les allées et venues à l'aéroport étaient en train d'être examinées de près. Jamal Khashoggi y critiquait régulièrement Mohammed ben Salmane, prince héritier du royaume saoudien, lui reprochant son attitude autoritaire et les disparitions de ses opposants.

Pour les responsables turcs chargés de l'enquête, il y a eu assassinat, mais cette accusation a été qualifiée de "dénuée de tout fondement" par l'Arabie saoudite.

Citant un responsable américain briefé sur la question par ses homologues turcs, le Washington Post a affirmé que "le corps de Khashoggi a été probablement découpé et mis dans des caisses avant d'être transféré par avion hors du pays".

La compagne turque du journaliste demande au prince héritier de "montrer le même niveau de sensibilité" en rendant publics les enregistrements des caméras de surveillance du consulat saoudien à Istanbul.

Sur fond de tensions attisées par la disparition du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, les autorités saoudiennes se sont dites prêtes à coopérer en autorisant une fouille de leur consulat à Istanbul, a déclaré la diplomatie turque. La chaîne publique turque en langue anglaise TRT World a révélé hier que les enquêteurs sont convaincus que plusieurs Saoudiens, arrivés à Istanbul le jour même de la disparition du journaliste, seraient repartis en emportant les images de vidéosurveillance du consulat.

Un Saoudien ouvre la porte du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul le 9 octobre 2018. Selon des informations du quotidien pro gouvernemental Sabah, deux avions privés appartenant à une entreprise proche du pouvoir saoudien ont atterri à Istanbul le 2 octobre et en sont repartis le même jour, l'un vers Dubaï aux Emirats, l'autre vers l'Egypte, avant de retourner en Arabie saoudite.

Depuis ces deux pays alliés de Ryad, ils sont ensuite retournés en Arabie saoudite.

"Il est entré dans le consulat, et il n'y a aucune preuve qu'il en soit ressorti", rappelle Mme Cengiz, dont l'espoir de revoir un jour M. Khashoggi "s'amenuise de jour en jour".

Sabah affirme également que les employés turcs de la résidence du consul, située à 200 mètres du consulat et où certains véhicules sont également entrés et sortis au cours de la journée, se sont vu accorder "précipitamment" un jour de congé pour le 2 octobre.

Donald Trump s'est dit "préoccupé" lundi par la disparition du journaliste. À l'heure actuelle, personne ne sait rien là-dessus.

L'Union européenne a apporté mardi son soutien à la position américaine exigeant une "enquête approfondie".

"Nous sommes pleinement en accord avec la position américaine sur le sujet. Nous souhaitons une enquête en bonne et due forme et en toute transparence de la part des autorités saoudiennes", a déclaré Federica Mogherini, porte-parole de la diplomatie européenne, lors d'une visite à Lisbonne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL