Laeticia Hallyday aimerait lancer un musée et une école de musique

Claudine Rigal
Octobre 21, 2018

Après son décès, ce sont ses proches qui termineront le disque, sous l'égide de Laeticia Hallyday qui en est devenue la directrice artistique.

"Les palettes de disques étaient entreposées en hauteur pour ne pas que ça puisse être ouvert pas des employés malveillants", a-t-il dit, en précisant que le nom de code de l'album pendant sa phase de fabrication était "JPS Elektra" (pour Jean-Philippe Smet, le véritable nom de l'artiste, et celui d'un label historique, aujourd'hui propriété de Warner). "Il y a beaucoup de haine, de mépris, d'humiliation, des mensonges qui vous font mal. C'est difficile à entendre, c'est difficile de subir ça", a déclaré la femme du rockeur au journal de 20H.

Après des mois d'attente, "Mon pays c'est la France", l'album posthume de Johnny Hallyday a envahi les bacs vendredi 19 octobre 2018. Leur souffrance était bien réelle à tous les deux.

" Johnny a rédigé ce testament. On aurait pu se parler autour d'une table avec beaucoup d'empathie, de compassion et de tolérance.

L'album posthume de Johnny met le feu aux ventes
Une borne d'écoute géante du nouvel album de Johnny Hallyday à la Gare Saint-Lazare

Des fans surprisSurpris par sa voix que beaucoup avaient imaginé à tort altérée par la maladie. "Je n'ai jamais cru qu'on allait perdre cette guerre, ce n'était pas son premier cancer" mais "son troisième", a-t-elle souligné, décrivant son quotidien sans son mari comme "vertigineux".

Mais comme l'indique le magazine Public dans son nouveau numéro, Laeticia serait prête à céder aux demandes de Laura Smet. C'est la première fois qu'on revient dans cette maison sans lui. "Ça a été tellement violent pour moi, pour Jade et pour Joy (les deux filles de Laetitia et Johnny) de ne pas avoir eu un seul coup de fil, d'être assignées" en justice par David et Laura en février dernier, a-t-elle dit. Une structure, qui n'existe pas dans le droit français, et qui permet d'écarter David et Laura de l'héritage.

- sa vie aux Etats-Unis:"On vit aux Etats-Unis depuis 11 ans". Les enfants vont à l'école là-bas. Il n'était pas manipulé. Malgré la tristesse et le deuil, la maman de Jade et Joy est heureuse qu'un petit morceau de Johnny continue à vivre à travers sa musique. Il avait fait des donations et il les avait protégés. C'est un choix d'amour. Un choix de protéger ses petites filles (.).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL