Le Nobel de médecine récompense la recherche contre le cancer

Evrard Martin
Octobre 4, 2018

Le Prix Nobel de médecine 2018 a été attribué ce lundi 1er octobre à deux immunologistes, l'Américain James P. Hallison et le Japonais Tasaku Honjo pour leurs travaux sur le traitement du cancer par "inhibition de la régulation immunitaire négative", a annoncé le comité Nobel dans un communiqué de presse. Tandis que de nombreux chercheurs souhaitaient mettre à contribution sa fonction de frein dans le traitement des maladies auto-immunes, Allison, lui, cherchait au contraire à la désactiver afin de permettre au système immunitaire de se défendre face au cancer.

Le premier prix Nobel de l'année est connu. Il a développé ce concept dans une nouvelle approche pour traiter les patients.

Allison a étudié une protéine qui fonctionne comme un frein sur le système immunitaire. "Les thérapies basées sur sa découverte se sont révélées extrêmement efficaces dans la lutte contre le cancer", a souligné l'Académie.

En 1992, peu de temps avant la découverte d'Allison, Tasuku Honjo découvrait PD-1, une protéine exprimée à la surface des cellules T. "Il explora méticuleusement sa fonction dans une série d'expériences élégantes au cours de plusieurs années", écrit l'Assemblée Nobel. Les prix en science, littérature et paix ont été créés à l'initiative de l'inventeur de la dynamite, Alfred Nobel, et sont décernés depuis 1901.

Les deux scientifiques sont récompensés pour leurs travaux sur l'immunologie des tumeurs. Le scandale a levé le voile sur les liens étroits entre le Français et l'Académie suédoise, laquelle versait de généreux subsides à son club culturel et, selon ses accusatrices, fermait les yeux sur ses écarts de conduite pourtant notoires. "Je croise les doigts mais telles que sont les choses à l'heure actuelle, je ne suis pas certain", s'inquiète ainsi Hakan Bravinger, éditeur chez Norstedts, deuxième plus grande maison suédoise.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL