Le pays est en alerte rouge en attendant l'ouragan Leslie — Portugal

Claudine Rigal
Octobre 14, 2018

En prévision de vents violents et de fortes pluies, avec des rafales pouvant atteindre les 120 km/h, treize des dix-huit districts du territoire continental portugais ont été placés en alerte rouge.

Ce changement est déjà ressenti dans une grande partie du Maroc où l'on assiste à une baisse sensible des températures, notamment dans Nord de Safi, le Tangérois, le Loukkos, le Rif, les plateaux de phosphates et d'Oulmès, le Saiss, le Nord de l'Oriental, les reliefs de l'Atlas. "Le plus grand danger est passé. Le phénomène a surtout affecté les régions du littoral centre et nord du pays", a déclaré à la presse le commandant de la protection civile portugaise, Luis Belo Costa.

Ces intempéries ont fait 28 blessés sans gravité et une soixantaine de personnes ont dû être relogées, a-t-il détaillé en début de matinée, en précisant que le district de Coimbra (centre) avait été le plus durement touché, devant ceux de Leiria (centre), Aveiro (nord), Viseu (nord), Lisbonne et Porto (nord). Selon la compagnie d'électricité EDP, environ une centaine de lignes restaient hors service et les travaux de réparation pourraient durer plusieurs jours. "Je n'avais jamais vu une chose pareille. La ville semblait en état de guerre, avec des voitures écrasées par des arbres tombés", a témoigné à la télévision privée SIC un habitant qui assistait à un concert avec quelque 800 autres personnes. Nous avons été bloqués pendant plus d'une heure dans une salle de spectacles, sans électricité et sans réseau téléphonique.

Il devrait alors "se déplacer à une vitesse de 60 km/h vers le nord-ouest, en perdant de son intensité pour passer dans la catégorie de tempête post-tropicale", a ajouté l'IPMA.

Le Portugal, où des bourrasques commençaient à souffler samedi soir, a été placé en alerte rouge à l'approche de l'ouragan Leslie, qui menace d'être le plus puissant à frapper le pays depuis 1842, avant de se diriger vers l'Espagne voisine. Des vols annulés à Lisbonne Au Portugal, les autorités avaient recommandé à la population de s'éloigner des zones côtières et d'éviter de quitter ses domiciles, mettant en garde contre le risque d'inondations côtières, de chute d'arbres et de dégâts aux réseaux d'énergie et de télécommunications.

Avant la tombée de la nuit, la mer avait commencé à se déchaîner sur les plages situé au sud de la capitale portugaise, tandis que des surfeurs voulant défier la houle grossissante recevaient l'ordre de revenir sur le rivage, a constaté une photographe de l'AFP.

Selon les registres météorologiques cités par les sites d'information spécialisée, Leslie serait l'ouragan le plus puissant à atteindre le Portugal depuis 1842 et seuls cinq ouragans sont arrivés dans cette partie de l'océan Atlantique.

Au cours de ces 176 dernières années, seul l'ouragan Vince avait touché terre en péninsule ibérique, dans le sud de l'Espagne, en 2005.

En octobre 2017, les vents violents et la vague de chaleur amenés par l'ouragan Ophelia, passé au large du Portugal et de la région espagnole de Galice, avaient attisé des feux de forêt qui ont fait une quarantaine de morts.

Ophelia avait ensuite touché terre en Irlande sous forme de tempête post-tropicale, tuant trois personnes.

L'Espagne vient d'être très sévèrement touchée par de fortes précipitations à Majorque, où 12 personnes sont mortes dans des inondations mardi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL