Le prix Nobel d'économie attribué à deux Américains

Xavier Trudeau
Octobre 8, 2018

Leurs travaux s'appuient sur ceux du keynésien Robert Solow, prix Nobel d'économie 1987 pour ses travaux concernant l'impact du progrès technique sur la croissance.

L'annonce de ce Nobel coïncide avec la publication d'un rapport alarmiste des experts climat de l'ONU (GIEC) qui appellent à des transformations " sans précédent " pour limiter le réchauffement climatique.

Le prix Nobel d'économie a été attribué lundi aux Américains William Nordhaus et Paul Romer, ancien économiste en chef de la Banque mondiale, pour leurs travaux sur la compatibilité entre les impératifs d'innovation et de lutte contre le réchauffement climatique et la croissance économique.

Paul Romer, 62 ans, enseignant à la Stern School of Business de l'université de New York, a posé les bases de la théorie de "la croissance endogène ".

Paul Romer a lui démontré "comment les forces économiques déterminent la volonté des entreprises à donner naissance à de nouvelles idées et à des innovations". Professeur à l'université de Yale, William Nordhaus, 77 ans, a été le premier, dans les années 1990, à modéliser le lien entre l'activité économique et le climat en conjuguant les théories et l'expérience tirées de la physique, de la chimie et de l'économie, a motivé le jury Nobel.

Ses travaux ont notamment servi à prédire ou quantifier les conséquences de certaines politiques climatiques, comme la taxe carbone.

" Les lauréats de cette année n'apportent pas de réponses définitives, mais grâce à leurs découvertes, nous sommes près de savoir comment nous pouvons avoir une croissance économique mondiale prolongée et soutenable", explique l'Académie royale des sciences de Suède. En vert, on ne fait rien de plus que ce qui est le cas aujourd'hui.

Les pays récalcitrants qui ne voudraient pas rejoindre ce " club du climat " seraient sanctionnés via des barrières douanières par exemple. Créé en 1968 pour célébrer les 300 ans de la Banque de Suède, il est la récompense la plus prestigieuse pour un chercheur en économie. Le prix Nobel de littérature a été reporté en raison d'un scandale sexuel. Il est toutefois assorti, comme les autres, d'un diplôme, d'une médaille d'or, mais surtout d'une bourse de neuf millions de couronnes suédoises, soit environ 1,3 million de dollars canadiens, remise en décembre prochain à Stockholm.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL