Le taux de pauvreté est resté stable en 2017, selon l'Insee

Xavier Trudeau
Octobre 10, 2018

Un squat, Porte de la Chapelle, à Paris. Selon cette définition, on compterait 8,8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté en 2017, précise l'Insee.

C'est mieux que si c'était pire.

Le taux de pauvreté est resté stable en 2017, s'établissant comme l'année précédente à 14% de la population, selon une première estimation publiée mardi par l'Insee.

Le taux de pauvreté est stable par rapport à 2016, année où il avait reculé de 0,2 point "après deux années de hausse" consécutives en 2015 et 2014, précise l'Insee.

Pour l'Insee, la stabilité surprise du taux de pauvreté serait la conséquence de deux phénomènes jouant en sens inverse. D'une part, la situation plus favorable sur le marché du travail en 2017, avec notamment le recul pour la première fois depuis 2019 du chômage de longue durée, et de l'autre, un moindre effet redistributif des transferts sociaux et fiscaux, explique l'Insee. L'indice "de Gini", qui mesure ces inégalités, se situerait en 2017 à 0,289 contre 0,288 en 2016.

Malgré l'amélioration de la conjoncture, en 2017, le taux de pauvreté est resté stable, à 14 %, du fait de certaines mesures comme la baisse des APL, selon l'Insee. Et l'Institut de lister "la baisse des aides au logement et du seuil de versement de 5 euros par mois" qui a pesé sur les plus modestes, mais aussi "la réduction exceptionnelle de l'impôt sur le revenu de 20 %", qui a dopé le niveau de vie médian.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL