L'embrassade de Donald Trump et Kanye West à la Maison Blanche

Pierre Vaugeois
Octobre 13, 2018

L'artiste de 41 ans, présent à la Maison Blanche ce jeudi pour rencontrer Donald Trump, a révélé son mot de passe par mégarde. En mai, Donald Trump avait déjà reçu Kim Kardashian, la femme de Kanye, dans le bureau ovale. Il faut dire que le rappeur, fidèle soutien du président américain, a entamé un long monologue, pour parler de ses attributs masculins, de ses troubles mentaux et de violences urbaines. "C'est mon super-héros préféré ". Avec un langage décidément inadapté à la solennité du lieu, il a même assuré avoir eu "les couilles" de porter cette casquette. "Il s'est ensuite défini comme quelqu'un qui " admirait " le président américain et le secteur industriel, " sans politique, ni conneries ", a-t-il précisé.

Dans un tourbillon de paroles, il s'est également ouvert sur la bipolarité qui lui a été diagnostiquée, expliquant qu'il manquait simplement de sommeil, et en a profité pour annoncer qu'il ne se présenterait pas à la présidence des Etats-Unis en 2020 mais qu'il y réfléchirait pour 2024. " Je l'aime beaucoup, c'est un ami à moi, je le connais depuis longtemps ", a déclaré le président sur la chaîne conservatrice.

Selon Kanye West, le Président américain doit disposer des meilleures entreprises américaines pour favoriser son image.

Kanye West ne s'est pas rendu à la Maison Blanche les mains vides.

Une telle prise de position avait détonné dans le milieu du rap américain, majoritairement noir et opposé au milliardaire républicain. Du jamais-vu. Il est très suivi au sein de la communauté noire. "Il espère aussi aborder avec M. Trump le sujet des emplois dans l'industrie à Chicago, où M. West a grandi et a récemment dit vouloir retourner vivre", peut-on lire dans le New York Times.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL