Les deux navires s'accusent…mais qui a raison — Collision Ulysse-Virginia

Xavier Trudeau
Octobre 13, 2018

" Vers 21H30, sous l'effet combiné des mouvements de houle et des précédentes tentatives de désincarcération, le navire Ulysse s'est libéré du porte-containeurs Virginia " confirme la préfecture maritime. L'occasion de faire un point sur les questions qui se posent à la suite de cet accident, notamment les circonstances et la pollution entraînée par la collision.

Un barrage anti-pollution a été mis en place autour des deux navires afin de prévenir tout risque de pollution supplémentaire qui pourrait s'échapper des cuves du Virginia. "Il appartient désormais à son armateur de prendre les mesures nécessaire à son transit vers un chantier naval", a ajouté la préfecture. Un vol de Falcon 50 de la Marine nationale et d'un avion F406 des Douanes a permis d'actualiser les différents segments d'hydrocarbures et réorienter le travail en mer des moyens de collectes français et italiens. Un second bâtiment base de plongeurs démineurs de la Marine nationale, l'Achéron (sistership du Pluton) a appareillé de Toulon hier en fin de journée afin d'acheminer du matériel de remplacement pour les équipes de dépollution, dont des poches de recueil et des tuyaux d'aspiration.

La Compagnie tunisienne de navigation (CTN) s'est engagée, après une rencontre ce jeudi au ministère du Transport, à indemniser le cargo Chypriote entré en collision avec le navire Tunisien Ulysse pour les dégâts causés, à hauteur de 40 millions de dinars.

" Ce qui reste dans la soute du Virginia, environ 100 m3 de gasoil, ne s'est pas déversé, il n'y a donc pas de surpollution", a indiqué le préfet maritime, le vice-amiral Charles-Henri de la Faverie du Ché".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL