"L'immense victoire" de Trump — Kavanaugh

Claudine Rigal
Octobre 8, 2018

Plusieurs centaines de manifestants, principalement des femmes, ont franchi les barrière métalliques que les autorités avaient exceptionnellement fait disposer autour du Capitole et ont envahi l'escalier monumental du vaste édifice.

Une manifestante à moitié nue a été arrêtée sur les marches de la Cour suprême des États-Unis. On pouvait lire sur les pancartes des manifestants "I believe her" ("je la crois", en référence Christine Blasey Ford, accusatrice de Brett Kavanaugh), "Smash patriarchy" ("détruire le partiarcat"), "No justice no seat ("pas de justice, pas de siège") et "Grabs back", ("Elle attrape en retour", en écho au fameux "grab her by the pussy" de Donald Trump)".

Finalement, la police a éloigné les protestataires du bâtiment et les a tenus à distance. Des dizaines de femmes se sont d'ailleurs rassemblées devant le Sénat le jour du vote, afin de semer le doutes dans l'esprit de certains sénateurs qui pouvaient être encore indécis.

La confirmation tumultueuse du juge Kavanaugh est intervenue dans une Amérique politiquement très polarisée et mobilisée par le mouvement MeToo sur la question des agressions sexuelles. Pour Donald Trump, cette nomination pourrait avoir un impact sur les " midterms", les élections parlementaires du 6 novembre, en poussant les électeurs conservateurs à le remercier dans les urnes et à lui offrir une majorité plus large au Congrès.

"Je suis ici parce que le président Trump s'est moqué des victimes d'agression sexuelle", a déclaré Kara Harrington, 50 ans, originaire de Caroline du Nord. "C'est une soirée historique" a-t-il lancé lors d'un rassemblement politique dans le Kansas.

Le Chief Justice (juge en chef) John Roberts a fait prêter au juge Kavanaugh le serment constitutionnel, et le juge Anthony Kennedy, qui se retire de la Cour suprême et que Brett Kavanaugh va remplacer, lui a fait prêter le serment juridique lors d'une cérémonie privée dans les locaux de la Haute Cour. "J'ai été agressée quand j'étais plus jeune et je ne l'avais dit à personne", a-t-elle déclaré. Chuck Thompson, 41 ans, a dit que lui et son épouse étaient arrivés dernièrement de Géorgie pour visiter Washington pour leur 20e anniversaire de mariage et qu'ils avaient trouvé une ville en pleine protestation.

À cinq semaines des législatives de mi-mandat, l'installation d'un nouveau juge conservateur d'à peine 53 ans à la Cour suprême constitue une victoire politique cruciale pour Donald Trump et le Parti républicain.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL