Mouratoglou plaide pour l'introduction du coaching — Tennis

Solenn Plantier
Octobre 21, 2018

La finale de l'US Open a forcément laissé des traces. Ses gestes en tribunes à destination de l'ancienne n°1 mondiale ont amené les sanctions de l'arbitre qui a fini, face à la colère de l'Américaine, par la sanctionner d'un jeu.

Dans son plaidoyer en quatre points, Mouratoglou, qui travaille avec Serena Williams depuis 2012, a rappelé que "le tennis est le seul sport à refuser au coaching en compétition d'exister": "Dans tous les autres sports, qu'ils soient individuels ou collectifs, le coaching pendant la compétition fait partie intégrante de la performance", a-t-il estimé. " Autoriser le coaching dans un univers qui le mettra en valeur me semble être la prochaine réforme majeure que le tennis doit entreprendre ", écrit-il. Le grand entraîneur, fondateur de l'Académie qui porte son nom, défend l'intérêt de pouvoir aider les joueurs et joueuses sur le circuit. Du côté des hommes, la pratique est interdite quel que soit le tournoi.

Patrick Mouratoglou s'engage en faveur du coaching dans le tennis. Il " donne un éclairage " grâce aux échanges avec le joueur et réserve parfois des scènes marquantes qui participent à la " dramaturgie " du sport. Il faut " sortir de cette situation hypocrite ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL