Patrick Sébastien confirme s'être fait "virer" de France 2

Pierre Vaugeois
Octobre 22, 2018

Patrick Sébastien ne sera plus sur France 2 à la rentrée 2019, un non-renouvellement de contrat sous forme d'éviction. "Au bout du compte ils y sont arrivés", a déclaré l'animateur-producteur de 64 ans dans l'émission de Thierry Ardisson, "Les Terriens du samedi", sur C8. C'est en effet France Télévisions qui est à l'initiative du divorce, alors que l'animateur s'était plaint à de nombreuses reprises du manque de considération de la chaîne qui lui confiait de moins en moins de prime. "Et quand je l'ai vue elle savait pas que j'avais fait le Grand Bluff qui est le record d'audience", a révélé Patrick Sébastien avant de poursuivre en n'hésitant pas à se comparer à Yannick Noah : "C'est comme le patron de la Fédération de tennis qui sait pas que Noah a gagné Roland-Garros, c'est un peu ça." .

S'il rappelle que sa situation est bien plus enviable que celle des gens qui "se font virer dans des circonstances plus difficiles", il trouve cavalier de n'avoir même pas été reçu par la direction de France Télévisions. On a convoqué ma femme qui est la directrice de ma boîte pour lui dire 'Vous lui direz que c'est fini'. "C'était violent." Contactés par l'AFP, France Télévisions et France 2 n'ont pas souhaité réagir à ces propos. "Comme ça j'ai appris que j'étais un virus".

En 2015, la présidente de France Télévisions avait déclaré vouloir changer " une télévision d'hommes blancs de plus de 50 ans ". "Allez vous essuyer les pieds ailleurs!", a aussi lancé Patrick Sébastien à l'attention du groupe du service public, demandant "un minimum de respect".

De son vrai nom Patrick Boutot, le natif de Brive-la-Gaillarde avait démarré comme imitateur dans des cabarets dans les années 1970, avant d'entamer une longue carrière à la télévision.

Mais en 1995, il est condamné à une amende pour "provocation à la haine raciale" pour un sketch controversé diffusé dans son émission "Osons": "casser du Noir", une parodie de "casser la voix", le tube de Patrick Bruel, dans laquelle il imitait Jean-Marie Le Pen.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL