Pour sauver la planète, il faudra manger moins de viande — Réchauffement climatique

Xavier Trudeau
Octobre 14, 2018

Selon les calculs des chercheurs, la consommation de viande des pays développés devra être énormément réduite pour conserver notre planète en l'état et pouvoir nourrir les 10 milliards d'individus qui la peupleront bientôt. Le réchauffement climatique est surtout lié à la production agroalimentaire, consommatrice d'eau, source de déforestation.

L'élevage en particulier a un fort impact, les animaux générant de fortes émissions de méthane, gaz à effet d (.) Lire la suite sur 20minutesLille: L'asso L214 fait passer le steak végane pour du poulet, dans un test à l'aveugle " La viande est un meurtre"... "Aucune solution à elle seule ne suffira à nous garder dans " les limites planétaires ", souligne Marco Springmann, de l'université d'Oxford". L'auteur principal de cette étude parue dans la revue Nature se montre toutefois optimiste en déclarant que la mise en œuvre ensemble de toutes les solutions pourrait nourrir de façon durable une population en pleine croissance. Produire de la viande est aussi synonyme de consommation d'eau: pour produire 500 g de boeuf, il faut près de 7.000 litres d'eau.

Sans une véritable baisse de la consommation de viande, l'impact de notre consommation sur l'environnement devrait croître de 50 à 90 % d'ici 2050, indiquent les chercheurs, qui plaident aussi pour une réduction du gaspillage alimentaire et des pratiques agricoles optimisées.

Les scientifiques soulignent le rôle de l'éducation, et la nécessité d'une réforme de l'industrie.

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés". L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL