Pourquoi certaines personnes deviennent accros à la cigarette et d'autres pas

Evrard Martin
Octobre 6, 2018

Sept millions de personnes meurent à cause du tabagisme chaque année dans le monde. Malgré ces statistiques alarmantes, beaucoup d'individus restent dépendants au tabac.

Mais d'où vient cette prédisposition de certains êtres humains à être attirés par la cigarette, par l'alcool ou par le cannabis? Pour la première, des chercheurs français disent avoir trouvé un élément de réponse. La substance se fixe sur des récepteurs nicotiniques dans le cerveau, stimulant ainsi "le circuit de la récompense" et apportant au fumeur une sensation de bien être. 35% des Européens en seraient porteurs.

L'équipe de Benoît Forget et d'Uwe Maskos de l'Institut Pasteur de Paris et du CNRS ont décidé de pousser plus loin les recherches sur cette mutation génétique. Appelé CHRNA5 dans le jargon scientifique, le gène est en réalité la sous-unité α5 d'un récepteur nicotinique. Mais la conclusion des chercheurs ne s'arrête pas là. Ils l'ont introduit au sein du génome de rats de laboratoire. Les auteurs ont montré que cet effet sur la rechute est lié à une réduction de l'activation des neurones du noyau interpédonculaire, une structure cérébrale qui présente la plus forte concentration en sous-unités α5 des récepteurs nicotiniques.

D'autres études ont également démontré le lien entre addiction et génétique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL