Qui est Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie ?

Xavier Trudeau
Octobre 17, 2018

Cette énarque, fille unique de Lionel Stoléru, ancien ministre de Valéry Giscard d'Estaing et de François Mitterrand, devient secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy.

Chargée de remplacer Sébastien Lecornu, qui s'était investi dans des dossiers brûlants comme la fermeture de la centrale Fessenheim ou encore le chantier d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure, Emmanuelle Wagron était depuis septembre 2015 directrice des affaires publiques chez le géant de l'agro-alimentaire Danone. De quoi faire réagir mardi sur Twitter le secrétaire d'EELV David Cormand, pour qui "Avec #Macron, l'écologie, c'est jamais sans les lobbys". Même si dans un groupe comme Danone, le volet développement durable a son importance. Ces gens sont nés avant la honte.

Pour l'économiste proche de la gauche Thomas Porcher, "comme Macron ne fait rien pour le climat, il fallait bien qu'il recrute une spécialiste en "greenwashing" et autres bluffs pour faire de la com' sur du vide".

Diplômée d'HEC, de l'IEP de Paris et de l'ENA (même promotion que celle d'Edouard Philippe), cette haute fonctionnaire avait commencé sa carrière en 1997 comme auditrice à la Cour des comptes, avant de devenir en 2001-2002 conseillère technique auprès du ministre délégué à la Santé Bernard Kouchner (gouvernement Jospin).

En 2007-2010, elle est directrice de cabinet du Haut-commissaire aux solidarités actives Martin Hirsch (gouvernement Fillon), où elle gère, entre autres, le dossier RSA. Elle sera ensuite adjointe au DG de l'Afssaps (aujourd'hui ANSM), l'agence de sécurité des produits de santé, puis rejoindra le ministère des Affaires sociales.

Depuis septembre 2015, Emmanuelle Wargon était directrice générale responsabilité d'entreprise, affaires publiques et communication chez Danone.

"Il y a quelque chose d'inconcevable à ce que le jour d'avant on soit chargé de la pollution et de la mise sur le marché des matières plastiques et le surlendemain changer à 180 degrés de politique et défendre la réduction des emballages plastiques", poursuit Stephen Kerckhove, de l'ONG Agir pour l'environnement, qui rappelle que Danone vend aussi des bouteilles en plastique Evian, Badoit ou encore Volvic.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL