RDC: à Kinshasa, la cour de cassation statue sur l'affaire "des mercenaires"

Claudine Rigal
Octobre 12, 2018

La Cour Suprême de Justice à Kinshasa a ouvert ce mercredi 10 octobre le procès sur l'ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, qui est accusé d'avoir recruté des mercenaires.

L'opposant se trouve à l'étranger.

"Le gouvernement ne lui accorde pas de passeport pour voyager et ne le laisse pas rentrer quand il le souhaite", indique son entourage, selon lequel l'ambassade de RDC aux Etats-Unis a refusé la délivrance d'un visa à son co-accusé.

Cette nouvelle procédure pourrait prendre au moins trois mois, a-t-il ajouté. Mais nous avons vu comment le procureur général de la République l'a déféré contre son gré devant la Cour suprême faisant office de la Cour de Cassation.

Pour les cas de Moïse Katumbi et Darryl Lewis, la Cour a exigé leurs présences physiques lors du procès vu qu'ils sont poursuivis pour des faits passibles de 5 à 20 ans de peine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL