Soupçons de match truqué sur PSG-Etoile Rouge de Belgrade — LdC

Solenn Plantier
Octobre 13, 2018

Selon le quotidien sportif, un "très haut dirigeant" de l'Étoile rouge aurait parié, avec des complices, environ 5 millions d'euros sur "une défaite de sa propre équipe par cinq buts d'écart".

Neymar après un but pour le PSG face à l'Etoile Rouge de Belgrade, le 3 octobre 2018 au Parc des Princes. Elle implique en particulier un haut dirigeant du club serbe.

Selon L'Equipe, les premières alertes remontent à avant la rencontre sportive.

L'informateur a un pedigree jugé aussi intéressant que crédible par l'UEFA.

Et le principal protagoniste et ses acolytes espéraient empocher ainsi plusieurs dizaines de millions d'euros. Ce dirigeant serbe aurait mis dans la boucle plusieurs joueurs titulaires de l'Etoile Rouge pour s'assurer de sa réussite. Une enquête est alors ouverte par les magistrats du PNF, qui saisissent les policiers du Service central des courses et jeux (SCCJ).

Pour rappel, à la 70e minute, Kylian Mbappé a inscrit le but du 5-0 pour le PSG.

Pour l'instant, le club de la capitale française ne semble pas concerné par ces soupçons de match arrangé.

Quels éléments la justice a-t-elle en sa possession?

A l'heure actuelle, il n'y aurait pas de preuves matérielles. Mais les paris auraient été effectués sur des "marchés exotiques" et peu contrôlés. Ce dernier souhaitait récupérer ses gains avant de rentrer à Belgrade.

"Nous ne communiquons que sur des cas/matchs spécifiques une fois que des procédures disciplinaires ont été ouvertes et/ou que des décisions ont été prises", a encore précisé l'UEFA. Les dirigeants des deux clubs ont déclaré n'avoir eu aucune information sur le trucage de cette rencontre.

La direction du club serbe a contesté toute implication, tout comme celle du PSG.

Le Paris Saint-Germain se tient à la disposition des enquêteurs et ne tolérera pas la moindre atteinte à sa réputation ni à celle de ses dirigeants.

"À cette occasion, le Paris Saint-Germain rappelle son attachement à un principe fondamental du sport, celui de l'intégrité des compétitions et, en conséquence, un refus de toute forme de pratique pouvant remettre en cause cette intégrité", a écrit le PSG sur son site officiel après la publication de l'article mettant en cause un dirigeant de l'Étoile Rouge de Belgrade.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL