Toyota annonce un nouveau rappel, 2,4 millions de voitures hybrides concernées

Xavier Trudeau
Octobre 6, 2018

Le constructeur japonais a annoncé ce vendredi le rappel de 2,43 millions de voitures hybrides dans le monde, un mois après avoir déjà dû rappeler plus d'un million de véhicules de cette technologie à double motorisation essence-électricité.

Les automobiles convoquées au garage pour réparation sont des Prius et Auris fabriquées entre octobre 2008 et novembre 2014. Toyota évoque dans un communiqué un problème de fonctionnement du système hybride qui peut entraîner un risque d'accident. L'annonce affecte 1,25 million de clients au Japon, 830 000 en Amérique du Nord, 290 000 en Europe (parmi lesquelles près de 38 000 en France), 3000 en Chine et 60 000 dans d'autres régions. Peu d'anomalies de ce type ont été rapportées, a cependant précisé le constructeur qui les a chiffrées à trois au Japon dans un document remis au ministère des Transports, et aucun accident n'a été rapporté dans l'archipel. Toyota n'est pas en mesure de fournir des données pour l'étranger. Toyota a déjà procédé à d'importants rappels de Prius ces dernières années, avec 1,9 million de voitures touchées en février 2014 et 1,3 million en juin 2016.

Quel est le risque encouru?

En temps normal, en cas de dysfonctionnement, l'automobiliste est alerté par différents témoins lumineux et un message d'avertissement sur le tableau de bord. Il est alors invité à ralentir et de se garer.

Le communiqué diffusé par Toyota indique que "les véhicules concernés ont été conçus pour se mettre en sécurité en cas d'erreur du système hybride". "La direction assistée et les freins continueraient à fonctionner, mais un calage du véhicule à des vitesses élevées peut augmenter les risques d'accident", précise ce communiqué. "Nous devons d'abord analyser le problème en détail, mais le dernier rappel de septembre avait en tout cas éveillé les inquiétudes car la Prius est la marque vedette de Toyota", a commenté auprès de l'AFP Satoru Takada, analyste au sein du cabinet de conseil TIW à Tokyo.

Toyota, qui reste traumatisé par des problèmes d'accélération inopinée apparus en 2009-2010 aux États-Unis, est en outre particulièrement prudent.

A la Bourse de Tokyo, les investisseurs ont réagi avec sérénité à l'annonce tombée peu avant la clôture: le titre a clôturé en hausse de 0,04% à 7 002 yens.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL