Trump sommé de ne pas faire jouer du Prince | Musique

Pierre Vaugeois
Octobre 13, 2018

Donald Trump a-t-il le droit d'utiliser la musique de Prince dans ses meetings?

Dans un communiqué publié sur les médias sociaux par le demi-frère du chanteur, Omarr Baker, la famille indique que la succession de Prince n'a jamais autorisé le président Trump ou la Maison-Blanche à utiliser ses chansons, et elle leur demande de cesser immédiatement.

L'équipe du président américain a notamment diffusé le tube "Purple Rain" à plusieurs reprises. De son côté, le chanteur Luciano Pavarotti s'était également ému de l'utilisation de son "Nessun Dorma" à l'occasion de la campagne 2016.

La famille de Prince a demandé au président des Etats-Unis de ne plus utiliser sa musique, même si la loi ne l'y oblige pas. "Lors d'une session de questions-réponses sur Twitter, Mick Jagger, chanteur des Rolling Stones, avait ainsi affirmé que, malgré ses demandes, les organisateurs des réunions de campagne de Donald Trump "(pouvaient) diffuser ce qu'ils voulaient".

Une demande pas si inédite pour le président américain qui s'est déjà vu signifier par de nombreux artistes dont les Rolling Stones, Adele, Neil Young, Queen voire même Aerosmith, de ne plus utiliser leurs chansons. " J'en ai de meilleures à mettre la place!".

Le droit américain prévoit néanmoins la possibilité pour un artiste de demander que sa musique ne soit pas utilisée en faisant valoir "que la campagne a laissé entendre de manière erronée que l'artiste (.) soutient le candidat", selon l'association américaine de l'industrie du disque (RIAA).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL