Un couple arrêté avec des restes humains dans une poussette — Mexique

Claudine Rigal
Octobre 9, 2018

Un couple de Mexicains, arrêtés dans la banlieue de Mexico alors qu'ils transportaient des restes humains dans une poussette, a admis avoir tué 20 femmes, ont informé lundi les médias mexicains.

Suite à l'arrestation du couple, le cauchemar se poursuit.

Les meurtres de femmes se multiplient au Mexique. "Cela nous a conduit à la localisation d'une adresse à Ecatepec, où une surveillance a été établie dans le quartier des Jardins de Morelos", explique le procureur, Alejandro Gómez Sánchez, au site Aristegui Noticias.

Malgré tout, les deux suspects seraient parfaitement capables de faire la distinction entre le bien et le mal. Les enquêteurs ont fouillé leurs domiciles et découvert d'autres restes humains recouverts de ciment dans huit seaux d'une capacité de vingt litres chacun ainsi que congelés dans un réfrigérateur, enveloppés dans des sacs en plastique, selon un communiqué du parquet. C'est l'enfant de l'une des femmes disparues, qui a été assassinée.

Il aurait aussi reconnu avoir vendu le bébé de deux mois de l'une des victimes à un autre couple, qui a également été arrêté.

Un juge a ordonné le maintien en détention du couple pendant la durée de l'enquête. Afin d'essayer d'identifier les victimes, on a procédé aux expertises médico-légales.

Dans sa déposition, Juan Carlos N. a indiqué être à l'origine du meurtre de dix femmes, et les enquêteurs supposent donc que des restes humains sont également dissimulés dans au moins deux autres propriétés.

Après l'annonce de cette arrestation, des centaines de personnes ont défilé dans les rues de Ecatepec avec des bougies et des fleurs blanches pour demander l'arrêt des féminicides. Ils arboraient notamment des pancartes proclamant "Pas une de plus!"

Le Mexique, où plus de 90% des crimes restent impunis, est frappé depuis plusieurs années d'une vague de violences contre les femmes et les jeunes filles.

Depuis une vingtaine d'années, Ecatepec est l'un des principaux lieux de cette violence, après la Ciudad Juarez, à la frontière avec les Etats-Unis. De janvier à mars, 188 assassinats de femmes ont été recensés par l'ONG Semaforo Delictivo dans le pays. Selon l'ONU, sept femmes sont tuées chaque jour au Mexique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL