Un Neil Armstrong un peu sage

Pierre Vaugeois
Octobre 20, 2018

Un héros qui n'avait pas conscience de l'être: c'est ainsi qu'est décrit l'astronaute Neil Armstrong par le réalisateur Damien Chazelle dans son nouveau film First Man, le premier homme sur la Lune, qui sort sur les écrans français ce mercredi 17 octobre. Pendant 3 jours, nous mettrons en ligne un nouvel extrait dans lequel Neil Armstrong se retrouve à vriller dans l'espace avec sa fusée. Ce qui a fait réagir les fils de Neil Armstrong, Rick et Mark, avec James Hansen, auteur du livre First Man dont le film est inspiré.

Rendez-vous donc ce jeudi soir à 19h30 au Méliès Jean Jaurès à Saint-Etienne pour assister à cette séance-conférence de " First Man, Le premier homme sur la Lune.

Damien Chazelle suit cet homme, Ryan Gosling, mutique, obstiné, hanté par la mort, celle d'un enfant et de tous ses camarades pilotes tués dans des essais chaotiques. Quand il entre à la Nasa en 1961 et intègre les missions Gemini puis Apollo, il vient de perdre une fille de deux ans, cicatrice béante jusqu'au succès final en 1969.

PureBreak vous propose de découvrir une des scènes les plus impressionnantes du film.

On est loin de la poésie, de l'inventivité, de l'envergure, de l'enchantement de La La Land et, paradoxalement, Damien Chazelle retombe sur Terre dans cette histoire de conquête spatiale racontée de manière classique et épurée, sans envolées mélodramatiques ni violons. Pour incarner la femme de l'astronaute, c'est à Claire Foy (célèbre depuis la série "The Crown") qu'il a pensé. Et c'est à Ryan Gosling que Chazelle a confié le leading role.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL