Une terrible catastrophe aérienne évitée de justesse — Etats-Unis

Claudine Rigal
Octobre 15, 2018

Le facteur humain a été à l'origine de ce qui aurait pu être "le pire accident de l'histoire de l'aviation", affirment des enquêteurs américains.

Des pilotes ont failli poser leur avion par erreur sur une piste où quatre appareils attendaient de décoller, et ont remis les gaz in extremis, conclut l'enquête sur un incident survenu à San Francisco en juillet 2017.

"Seulement quelques mètres d'écart ont empêché que ça ne devienne sans doute le pire accident de l'histoire de l'aviation", a estimé Bruce Landsberg, président de la NTSB qui a précisé que l'Airbus est descendu à une "altitude minimale d'environ vingt mètres". Or, les pilotes ont aligné l'appareil sur le taxiway C, une voie parallèle à la piste où se trouvaient quatre avions de ligne en attente de décollage.

"L'avion est descendu à une altitude de 30 mètres au-dessus du sol, survolant le premier avion sur le taxiway".

Si aucun des passagers du vol n'a été blessé, et que l'avion n'a pas été endommagé, le bilan aurait pu être catastrophique s'il avait percuté un, voire plusieurs, appareils.

Selon eux, l'équipage ignorait que la piste habituelle (la 28-gauche) était fermée à partir de 23h, du fait de "leur consultation insuffisante des messages aux navigants aériens avant leur vol et pendant le briefing d'approche" de l'aéroport.

Le capitaine du vol, qui avait peu avant expérimenté cet aéroport de nuit, a reconnu avoir confondu les deux pistes 28 et le taxiway.

Un enregistrement audio des échanges par radio entre le pilote et la tour de contrôle, publié sur la toile peu après l'incident, pointe du doigt un certain manque de maîtrise de la situation. Des pilotes ayant confondu la piste d'atterrissage et le taxiway, cette catastrophe aurait impliqué cinq avions et fait un millier de morts. "Il est sur le taxiway".

C'est grâce à un contrôleur aérien qui a réorienté l'avion au dernier moment que la catastrophe a été évitée. "Ok, Air Canada 759", répond le pilote. Air Canada a indiqué au NTSB avoir depuis pris des mesures pour renforcer la sécurité et spécifiquement former les pilotes à l'aéroport de San Francisco.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL