Apple arrête de dévoiler ses chiffres de vente d'iPhone

Alain Brian
Novembre 2, 2018

Interrogé par Reuters, le directeur général Tim Cook a mis en avant la faiblesse de certains marchés émergents, l'évolution défavorable des taux de change et des incertitudes sur la capacité du groupe à répondre à la demande pour ses produits les plus récents.

Et pourtant, Tim Cook n'est pas tout à fait satisfait. À partir du prochain trimestre, son entreprise se donnera plus les chiffres de ventes en unités pour ses iPhone, iPad et Mac.

Pour son quatrième trimestre, Apple a écoulé 9,7 millions de tablettes iPad (-6 % sur un an) et 5,3 millions d'ordinateurs Mac (-2 %). La raison: depuis le pic de 2015, Apple vend moins d'iPhone, mais le prix moyen est en nette hausse. C'est une stratégie qui va se poursuivre de plus belle avec l'iPhone XS et XS Max (à partir de 999 $ et 1099 $), et même l'iPhone XR censé être plus abordable avec un ticket d'entrée à 749 $. C'est moins que le consensus FactSet, qui était à 47,5 millions, mais le prix de vente moyen a été de 793 dollars contre 750 dollars attendu en moyenne par les analystes.

Toujours très dépendant de l'iPhone, Apple doit pratiquer une stratégie de prix habile dans un marché mondial du smartphone quasiment saturé: assez élevés pour garantir une hausse de son chiffre d'affaires mais sans pour autant faire fuir les consommateurs.

Le bénéfice net ressort à 14,2 milliards (+32 %), meilleur que prévu, mais ses prévisions de chiffre d'affaires pour la fin de l'année ont déçu les marchés: le titre perdait près de 4 % vers 16 h 50 dans les échanges électroniques d'après clôture à Wall Street. Le bénéfice trimestriel par action, référence à Wall Street, atteint 2,91 dollars.

Ce nombre d'unités vendues n'est plus un critère qui revêt la même importance aujourd'hui qu'il y a quelques années, a ajouté Maestri, alors que la bonne fortune d'Apple provient aussi, et de plus en plus, de l'activité Services (AppleCare, Apple Music, Apple Pay...). Le marché mondial a baissé de 1,8% au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier avec 342 millions d'appareils vendus, selon IDC.

Jusqu'ici, Apple divisait ses revenus en cinq catégories: iPhone, iPad, Mac, Services (qui comprend notamment ses revenus sur l'App Store) et "autres produits" (avec l'Apple TV, l'Apple Watch et les AirPods).

Malgré les critiques souvent adressées au groupe (optimisation fiscale, condition de travail chez les sous-traitants, dépendance à la technologie, prix élevés, obsolescence programmée, panne d'inspiration.), Apple échappe néanmoins en grande partie au feu roulant de reproches adressés aux autres géants technologiques Facebook et Google concernant la gestion des données personnelles des utilisateurs.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL