Avec Bastareaud et Serin face aux Sud-Africains — XV de France

Solenn Plantier
Novembre 11, 2018

Un cran plus haut, l'expérimenté Yoann Maestri (62 sélections) devrait faire la paire avec Sébastien Vahaamahina, son partenaire au Stade Français Paul Gabrillagues couvrant les deux postes sur le banc.

Sa dernière cape remonte au Tournoi des six nations 2018, en février en Ecosse, match après lequel il avait fait partie des "fêtards" évincés du groupe.

Cette première composition d'équipe de la tournée de novembre ne laisse pas insensible. Il évoluait alors au centre, avant son décalage depuis cet été à Clermont (5 matches sur 7 de Top 14 à l'aile).

Lopez, orphelin de son coéquipier à Clermont Morgan Parra, sera associé à la charnière à Baptiste Serin, titularisé plutôt qu'Antoine Dupont, récemment tout juste revenu d'une longue blessure. Le Toulousain, auteur d'un formidable retour après sa grave blessure au genou en ouverture du dernier Tournoi, prendra place sur le banc.

Lopez guidera une ligne d'attaque dont la hiérarchie ne devrait pas bouger avec la reconduction du duo Doumayrou-Bastareaud, malgré l'épatant début de saison de Gaël Fickou et celui nettement moins flamboyant de Bastareaud, en grande difficulté avec Toulon.

Chez les avants, la principale inconnue se situe en troisième ligne où Arthur Iturria, décalé avec succès de deuxième en troisième ligne à l'ASM, semblait tenir la corde.

"J'en avait parlé avec Franck (Azéma, directeur sportif de Clermont, NDLR)". Il nous apporte sa qualité dans le domaine aérien, a l'intelligence de jeu, la technique, et le déplacement. "On va essayer de voir ce qu'il peut donner niveau au-dessus mais je ne doute pas trop de sa performance" a souligné Brunel. Logiquement, le capitaine Guilhem Guirado reste numéro 1 au poste de talonneur des Bleus.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL