Brigitte Macron s’engage pour une cause très noble

Pierre Vaugeois
Novembre 10, 2018

Mercredi soir, Brigitte Macron s'est engagée, aux côtés du chanteur Mika, à " porter le combat " contre le harcèlement scolaire.

Brigitte Macron, à la veille de la journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école, a choisi RTL pour annoncer son engagement pour cette grande cause. En ce jeudi 8 novembre, la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire est l'occasion de le rappeler. Et même depuis qu'elle n'enseigne plus, la première dame est exposée à cette souffrance: elle reçoit régulièrement des lettres " d'enfants, d'adolescents, mais aussi énormément de témoignages de parents qui sont très démunis devant cette souffrance engendrée par la violence du harcèlement ". "Donc c'est un problème que je connais", a dit l'épouse du président de la République sur RTL.

Afin d'agir vite, Brigitte Macron a déjà pris contact avec les personnes compétentes: " Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, m'a demandé de porter ce combat avec lui. Déjà au mois de mars, Brigitte Macron l'avait accompagné à Dijon lors d'un déplacement sur ce thème du harcèlement dans les collèges et les lycées. Ils fuient les adultes, ils ne veulent pas dire par peur de dénoncer. C'est pourquoi, la première dame souhaite que Facebook, Twitter ou Snapchat prennent leur responsabilité. Mais pas seulement: "Avant, vous changiez l'enfant d'école et puis ça se tarissait. Or, ce n'est plus le cas, c'est très, très amplifié par les réseaux", a-t-elle souligné.

"Selon elle, la prévention doit intervenir dès les premières années de scolarisation". Parce que chez les petits, ce n'est pas sur internet que ça se passe. "Donc il faut véritablement qu'il y ait une information", a ajouté la première dame, citant l'exemple du modèle danois qui, selon elle, sensibilise les enfants à la bienveillance et au maniement d'Internet très tôt.

Le président américain et son épouse seront dimanche à Paris, avec plusieurs dizaines de chefs d'État et de gouvernement, pour la cérémonie du centenaire de l'Armistice.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL