Chantage à la sextape de Valbuena: la justice valide l'enquête

Solenn Plantier
Novembre 8, 2018

Plusieurs choses étaient à l'ordre du jour, notamment le rôle du policier "Lukas", agissant sous couverture, et qui a joué pendant plusieurs semaines les intermédiaires entre Mathieu Valbuena et les maîtres chanteurs présumés.

Pour eux, l'officier a poussé les protagonistes, en particulier Younes Houass, avec lequel il était en contact téléphonique, à réclamer de l'argent en échange de la vidéo intime de Mathieu Valbuena. Les avocats des mis en examen (dont celui de Karim Benzema) avaient effectué la démarche après avoir pointé du doigt les agissements du policier Yann Bessette.

En juillet 2017, la Cour de cassation avait donné raison à la défense et annulé tout un pan de la procédure, affaiblissant l'enquête ouverte en 2015.

L'ex-buteur lyonnais reste mis en examen avec cinq autres personnes.

On leur reproche d'avoir tenté d'approcher Valbuena d'abord par le biais de Djibril Cissé, puis par Younes Houass, un homme ayant lui aussi des contacts chez les footballeurs.

"La procédure se poursuit, et je m'en réjouis pour M. Valbuena qui souhaite que la vérité judiciaire soit faite publiquement dans ce dossier", a salué l'avocat du joueur, Me Paul-Albert Iweins. Ce dernier avait été contacté grâce à un ami d'enfance, Karim Zenati.

L'avocat de Karim Benzema a fait part, jeudi, de son souhait de se pourvoir en cassation. "Il était évident qu'il y avait des manipulations policières dans cette affaire et c'est dans ces conditions que toute la procédure a été viciée", a-t-il estimé.

Younes Houass n'a été, selon son avocat Samim Bolaky, "que la courroie de distribution entre Valbuena, Zouaoui, Angot et Lukas".

Ce scandale a coûté sa carrière en équipe de France à son client, qui se dit totalement innocent, mais qui n'a plus jamais été appelé en Bleu depuis sa mise en examen en novembre 2015. "Aucune contrepartie financière, aucune menace, qui sont les éléments constitutifs de l'infraction de chantage, n'étaient évoqués avant l'intervention du policier", avait-il rappelé en octobre.

Me Cormier a également précisé que son client vivait "mal" la situation: "Il en a marre, il a proposé son aide à Mathieu Valbuena et il se retrouve englué dans cette affaire qui dure".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL