COR-Ghosn va être arrêté au Japon pour violation de réglementation

Xavier Trudeau
Novembre 19, 2018

Selon le journal nippon Asahi, Carlos Ghosn, qui est également le PDG du constructeur automobile français Renault, est suspecté dans le cadre de ses fonctions à la tête de l'entreprise japonaise d'avoir sous-évalué sa propre rémunération dans des rapports financiers.

Nous avons "appris que le bureau du procureur de Tokyo avait demandé au président du conseil d'administration de Nissan Carlos Ghosn, le 19 au soir, de se présenter volontairement [à la justice] pour violation alléguée de la Loi sur les instruments financiers et la bourse, pour suspection de sous-déclaration de son salaire", écrit le journal Asahi. Il est soupçonné d'avoir dissimilé une partie de ses revenus au fisc japonais et a été convoqué par les autorités pour s'expliquer.

Selon la chaîne de télévision NHK, une perquisition est en cours au siège de Nissan. Le parquet s'est refusé à tout commentaire.

Un porte-parole de Nissan a dit que le constructeur automobile vérifiait ces informations. Les détails de la conférence n'ont pas encore été fixés.

En tant que PDG de Nissan, il avait touché pour la période d'avril 2016 à mars 2017 quasiment 1,1 milliard de yens, soit 8,8 millions d'euros.

Suite à cette annonce, Renault a perdu plus de 3% à la Bourse de Paris, à 62,53 euros, après avoir chuté de plus de 5% dans les tout premiers échanges.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL