EdF, Griezmann : "Ce n'était pas notre soir"

Solenn Plantier
Novembre 20, 2018

Son discours pendant trois jours à Clairefontaine "Ce n'est pas spécifique à vendredi". Il y a toujours des échanges individuels ou collectifs. La vérité reste toujours ce qu'il se passe sur le terrain. On a l'opportunité de terminer l'année 2018 sur une note positive.

Avez-vous senti venir ce trou d'air? Ce n'est pas une excuse, mais aussi une explication avec les blessés, l'usure physique ou psychologique après une Coupe du monde. La fatigue, oui, mais on est des grands joueurs, on est censé jouer 60 matches dans la saison, ça ne doit pas compter.

"Il fait partie des joueurs qui ne sont pas au meilleur de leur forme". Comme d'autres, il est capable d'être meilleur qu'à l'heure actuelle.

"C'est un joueur qui convient à beaucoup d'entraîneurs". Il fait partie des très bons attaquants au niveau mondial, il a un état d'esprit remarquable. Il vaut mieux l'avoir dans son équipe. "Associé à Suarez, ce duo est très performant".

Le turnover en équipe de France "On est toujours en réflexion". Le réservoir est rempli à tous les postes. Il faut évaluer le niveau des joueurs. Ça ne se fait pas en claquant les doigts. Être bon dans son club est important, avoir le niveau international en équipe de France c'est autre chose. "On ne veut pas changer pour changer et celui que j'appelle, je pense de lui qu'il a le potentiel pour être international". "Je serai devant ma télévision".

L'absence de créativité de Pogba "Quand Paul était là, il a souvent été décrié, mais évidemment que je préfère l'avoir". Il y a des profils différents.

Mais le trio offensif Kylian Mbappé, Olivier Giroud et Antoine Griezmann devrait être conforté, ce dans le but d'effacer sa triste prestation livrée contre les Bataves.

C'est un autre match, un autre contexte. Ils ont quelques absents mais ils ont toujours cette hargne qui est dans leur ADN.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL